Galerie Gisèle Linder
Galerie Gisèle Linder GmbH
Elisabethenstrasse 54
CH-4051 Basel
Tel +41 61 272 83 77

English

Farnçais

 

URSULA PALLA TALKING TO THE MOON
20.01.–10.03.2018

Pour le début de l’année, la Galerie Gisèle Linder présente une exposition de l’artiste suisse Ursula Palla. Par ses travaux, elle crée des mondes et des personnages d’une innocence charmante qui ont quelque chose d’incroyablement abordable. Si l’on s’abandonne à cette illusion des sens qui s’installe, un sentiment d’angoisse nous envahit petit à petit qui peut aller jusqu’à la perplexité.

Dans Talking to the moon, les oeuvres parlent de l’aspiration au bonheur et de rêves non-réalisés. Pour construire de „petits“ paradis et des lieux de rêve, on accepte beaucoup, la culture ou la nature étant alors sacrifiés à ce bonheur éphémère.

Dans le travail vidéo Porcelaine, on voit des mains qui travaillent, qui doivent accomplir quelque chose d’impossible. Inlassablement, de la vaisselle est empilée pour former une tour, jusqu’à ce que celle-ci commence à vaciller dangereusement et s’effondre en un grand vacarme.

La vidéo elephant’s breath montre un éléphant. L’animal autrefois puissant et fort reste toujours dans une même position, il est condamné à l’immobilité. Les images vidéo divisées en 6 segments confèrent à l’éléphant quelque chose d’insoutenablement fragile, l‘animal est privé de son intégrité, il reste enfermé dans les limites posées par l’homme.

Avec l’installation interactive sunflowers qui se réfère à la série de tableaux éponyme de van Gogh, le débat est ouvert sur l‘actuelle culture de l’image de la nature qui est souvent romantisée. Un panneau solaire fixé à la fenêtre commande l’image vidéo, c.à.d. que les jours sobres, les fleurs se fanent, alors que les jours ensoleillés on y voit un grand bouquet de fleurs épanouies. L’installation démontre que,malgré une technologie très poussée, nous dépendons toujours de la nature.

Curator : Marina Huonker et Gisèle Linder

Marina Huonker, Janvier 2018
traduction Liliane Vindret